Plus de 600 morts en cinq mois en Colombie-Britannique

Les mois se suivent et se ressemblent en Colombie-Britannique où, pour un septième mois consécutif, plus de 100 personnes sont mortes d’une surdose de drogue en mai.

Avec 129 décès confirmés dans la province de l’ouest, le mois de mai est le troisième plus meurtrier depuis le début de l’année, après ceux d’avril (136 morts) et janvier (134 morts), selon des données diffusées par le bureau du coroner britanno-colombien.

Avec 640 décès enregistrés en cinq mois, soit une moyenne de 128 par mois, 2017 s’annonce pour être une nouvelle année record. À pareille date en 2016, 343 personnes étaient décédées d’une surdose. La drogue avait fait 967 morts au total en 2016 à la grandeur de la province, au rythme moyen de 80,6 victimes par mois.

Depuis le début de l’année, la consommation de drogue illicite a fait 32 morts par 100 000 habitants dans la province. En comparaison, 6,4 personnes par 100 000 habitants sont décédées dans un accident de voiture en 2015, tandis que 2,03 personnes sur 100 000 ont été victimes d’un meurtre en 2015.

La crise des surdoses, exacerbée par l’arrivée sur le marché du fentanyl, un opioïde 100 fois plus puissant que la morphine, fait de plus en plus de victimes au pays, particulièrement dans l’Ouest canadien.

En réaction à la crise, le Michael G. DeGroote National Pain Centre de l’Université McMaster s’est résolu à recommander aux médecins, en mai dernier, de prescrire des opioïdes en tout dernier recours aux patients souffrant de douleurs chroniques.


Read more...

views : 27 | images : 1 | Bookmark and Share


Enter your comment below